Jasper Morris note nos vins – Spécial millésime 2020

Écrit : Septembre 2022

Jasper Morris

Jasper Morris est un British Master of Wine depuis 1985. Expert du vin de Bourgogne, avec un fort intérêt pour d’autres pays producteurs de pinot comme la Nouvelle-Zélande, il s’est fortement intéressé aux industries vinicoles naissantes de Chine et du Japon. 

Les vins présentés dans ce rapport ont été dégustés au cours d’un événement consacré à la Côte de Nuits-Villages qui s’est tenu en novembre à Comblanchien, à la suite duquel Jasper Morris a effectué une visite au Domaine d’Ardhuy en février 2022.

Ci-dessous découvrez les notes de dégustation de Jasper Morris :

« C’est au Domaine d’Ardhuy que commence la Côte de Nuits. J’imagine toujours passer sur une bosse sur la route en quittant la Côte de Beaune pour la Côte de Nuits, juste à côté du Clos de Langres. J’ai dégusté avec le directeur technique/général Vincent Bottreau à la fin du mois de février. Les vendanges 2020 ont débuté ici du 26 août au 10 septembre, en commençant par les rouges. Ils ont attendu la pluie qui a aidé, produisant 33 hl/ha en rouge et 45 en blanc.

Les blancs sont pressés sans foulage. Les crus et les éventuels petits lots sont fermentés en fûts, le reste en inox. Les deux couleurs sont élaborées avec des levures inoculées, par sécurité. Les ajouts récents comprennent l’achat d’un pressoir pneumatique de petite taille pour les petits lots de blancs, et d’un pressoir vertical pour les petits lots de rouges. Ils s’orientent également vers un système de fermeture utilisant des bouteilles à long col dans lesquelles le bouchon peut être inséré plus profondément que d’habitude, permettant une couche de cire sous le haut du verre lui-même. La plupart des vins ont été mis en bouteille en août 2021. »

LES VINS NOTÉS PAR JASPER MORRIS DISPONIBLES SUR NOTRE BOUTIQUE !

JASPER MORRIS ET NOS VINS BLANCS

Ladoix 2020 – 88/100

La robe est d’un jaune intense. Le nez est assez floral avec un certain poids. Des notes citronnées tout au long avec quelques fruits jaunes plus riches, une bonne acidité. Un bon Ladoix de village provenant des vignobles Combottes, Chaillots et Chaignots, utilisant une fermeture DIAM.

Ladoix « Cuvée Dolia » 2020 – 89/100

C’est le même vin que le Ladoix régulier au départ, fermenté avec le reste en bois ou en inox mais élevé dans des amphores italiennes en terre cuite, aussi appelées Dolia. 438 bouteilles ont été conservées séparément, le reste ayant été réintégré au vin ordinaire. Les deux vins partagent la même couleur jaune citron fraîche. Un peu plus élégant au nez, plus floral, et moins solaire, un peu plus de CO2 naturellement, très classe : plus de fraîcheur dans l’ensemble, plus de tension et une très bonne longueur.

Ladoix 1er Cru « Le Rognet » 2020 – 89/100

Ceci provient d’une enclave, un Monopole du domaine, en fait juste au-dessus du grand cru Rognet, et ils demandent une promotion. Plus riche avec une touche d’ananas après une couleur plus pleine. Une petite note d’agrume également. Il y a un peu plus de densité ici.

Côte de Nuits-Villages « Le Clos des Langres » Monopole 2020 – 89/100

Issu d’une parcelle de 1996 qui doit être replantée (problèmes de porte-greffe). Jolie couleur jaune citron, avec un peu de chêne et un fruit vif, sans caractère de terroir spécifique. C’est un vin bien équilibré et attrayant avec une petite amertume légère, puis le chêne allonge la finale.

Corton-Charlemagne Grand Cru 2020 – 93/100

Provenant de plusieurs secteurs : Pougets, Rognet & ; Corton, Languettes et une petite touche de Carrières. Il présente la même couleur rose citron pâle que les autres blancs du Domaine d’Arduy 2020. Le bouquet a également le nez de pastille de fruits de citron tandis que le palais montre beaucoup plus d’où vient le vin avec une typicité pierreuse ainsi que des fruits de citron meringués. Bonne longueur.

JASPER MORRIS ET NOS VINS ROUGES

Côte de Beaune-Villages « Les Combottes » 2020 – 85/100

Ce vin pourrait être vendu sous le nom de Ladoix, mais le nom Côte de Beaune-Villages est préféré pour éviter toute confusion avec les autres bouteilles de Ladoix. Couleur profonde exceptionnellement dense. Il y a un aspect légèrement brûlé au nez, beaucoup de fruit mais pas de finesse. La bouche offre un fruit riche et épais puis une acidité élevée. Assez percutant, mais peut-être pas aussi élégant. L’acidité reste aussi longtemps que le fruit.

Ladoix 2020 – 87/100

Pourpre profond et clair. Le fruit est un peu plus vif ici que dans les Combottes. L’acidité reste relativement tranchante mais elle est mieux intégrée au fruit. Belle longueur, un vin sain, moins massif que les Combottes, mais qui reste un peu rustique.

Ladoix « Cuvée Dolia » 2020 – 88/100

La version élevée en Dolia a une couleur légèrement plus profonde que la normale. Le nez est un peu plus généreux avec un style plus doux sur le fruit de la framboise noire. En bouche, on retrouve un aspect minéral sec qui rappelle l’expérience de la Pousse d’Or. Avec sa finale plus racée, il devrait bien se développer. En tout cas, la finale est nettement plus fine.

Ladoix « Clos des Chagnots » Monopole 2020 – 88/100

Pourpre plus foncé, offrant plutôt une touche végétale au nez. Il y a ici un fruit riche et épais, toujours avec une note acidulée, un peu plus de grâce et plus de longueur que le Ladoix assemblé.

Côte de Nuits-Villages 2020 – 87-88/100

Ce vin n’avait pas encore été mis en bouteille, mais avait été soutiré en cuve. Il est issu de vignes plus jeunes, vendangées plus tôt, avec moins d’extraction. Une belle robe pourpre uniforme. Le bouquet a une légère touche végétale. En fait, c’est très joli avec de la groseille et de la cerise rouge, une acidité joliment intégrée. Un joli vin réussi avec l’objectif de le boire plus tôt.

Côte de Nuits-Villages « Le Clos des Langres » 2020 – 88-89/100

Encore en barrique. Pourpre nettement plus foncé. Un bouquet beaucoup plus solide, plus lourd et fruité foncé. Récolté au moins une semaine plus tard. Solide, oui ; lourd, oui ; Pinot élégant ? – Peut-être pas. Alors, est-ce que ça va durer ? Je pense que oui. Les tannins sont présents en force suffisante pour bannir l’acidité (en termes de goût) et pourtant le fruit n’a pas été dénaturé. Cela aurait pu facilement devenir maladroit, mais ce n’est pas le cas.

Corton « Les Pougets » Grand Cru 2020 – 88-89/100

Un centre violet foncé. Le bouquet est puissant, peut-être à la limite, avec une légère poussière de noix de coco. Le fruit est un peu cuit. Un peu de chaleur, partiellement équilibrée par l’acidité élevée, mais ce n’est pas mon profil de fruit préféré.

Corton « Les Renardes » Grand Cru 2020 – 89-91/100

Un pourpre profond assez sombre. Le bouquet est un peu en retrait mais la maturité du fruit semble mieux gérée. Cela se vérifie en bouche, avec un bon équilibre fruit-tannin-acide et une belle longueur. Dans son style, mais réussi.

Corton « Le Clos du Roi » Grand Cru 2020 – 90-92/100

Une couleur pourpre foncée très uniforme. Il y a une qualité plus majestueuse au fruit ici, plein de soleil mais pas cuit. Des cerises profondes et un peu de cassis. Beaucoup d’énergie, bonne acidité, quelques tannins de bois pour finir. Plus d’extraction ici et pour le moment, cela atténue le fruit, mais je pense qu’il émergera intact dans les années à venir. Une qualité assez démodée, je suppose.

Le texte a été traduit le plus fidèlement possible par le Domaine d’Ardhuy mais sa rédaction et son contenu est l’unique propriété de Jasper Morris.

Laisser un commentaire